Archives mensuelles : mai 2014

Conférence de Teresa Swirski

Le 30 mai 2014, Teresa Swirski sera l’invité du CRIHN et de McGill Digital Humanities pour une conférence :

« Youth, Technology and Wellbeing: Exploring Social Change via the Digital Humanities »

[Voir l’affiche de la conférence]

Horaires : de 10h00 à 11h30

Lieu :  McGill University, 688 Sherbrooke, room 325.

Publicités

Article dans ‘Le Devoir’ sur le colloque ACFAS 2014

André Lavoie, journaliste au Devoir, a interviewé Michael E. Sinatra, le directeur du CRIHN au sujet du colloque « Repenser le numérique au 21ème siècle » dans le cahier spécial sur le 82ème Congrés de l’ACFAS publié le 10 mai 2014.

Le colloque Repenser le numérique au XXIe siècle ne se présente pas seulement comme une discussion entre initiés. Les organisateurs liés au CRIHN veulent, tout au long de la journée, jeter des ponts avec le grand public, lui aussi fasciné tout autant que bousculé par le numérique. C’est d’ailleurs une des ambitions de Michael E. Sinatra et de ses 30 collègues issus des universités et cégeps du Québec qui participent au dynamisme du CRIHN, voulant ainsi « casser cette frontière de la tour d’ivoire universitaire ».

Colloque ‘Repenser le numérique au 21ème siècle’ (ACFAS 2014)

Dans le cadre du 82ème Congrès de l’ACFAS, le CRIHN organise un colloque intitulé ‘Repenser le numérique au 21ème siècle‘ qui aura le lundi 12 mai 2014.

Le descriptif du colloque est le suivant:

Le constat duquel part notre idée de colloque est très simple : tout le monde s’accorde à dire que la réflexion sur le numérique est une priorité, mais l’on est encore loin d’avoir une définition précise des méthodes pour développer cette dernière, des œuvres et des auteurs à considérer comme référents dans ce domaine et d’un langage qui puisse être partagé par la communauté des chercheurs et compris par le grand public. L’analyse du monde numérique doit donc être en premier lieu une réflexion sur la culture numérique et non seulement sur les outils. Pareillement, avec le changement des supports, des modalités de publication, des mécanismes de visibilité, d’accessibilité et de circulation des contenus, c’est l’ensemble de notre rapport au savoir qui se trouve remis en question. Il est nécessaire de mettre en place une recherche qui puisse avoir une fonction structurante dans le développement d’une théorie et d’une pensée du numérique mais aussi dans l’implémentation de nouveaux outils de recherche et de visualisation conçus pour les humanités. Le numérique touche désormais l’ensemble de notre vie. Nous vivons dans une société numérique et dans une culture numérique. Les transformations qui ont engendré ce monde numérique se sont produites très rapidement et n’ont pas laissé le temps de développer une réflexion structurée capable de les comprendre. Il est impératif de créer au plus vite des repères théoriques permettant de situer notre culture numérique par rapport à notre vision du monde et aux catégories conceptuelles qui ont structuré nos valeurs, nos traditions et notre imaginaire.

Le programme complet se trouve sur le site de l’ACFAS.